NewsLetter
/ Mise à jour de la carte le 16 novembre (rubrique Communauté) / BOUTIQUE : Le mode "Aventure" est disponible à la boutique / COMMUNAUTE : Gagnez des réductions pour les goodies en participant aux concours permanents sur le Fanforum (Communauté/ Fanforum depuis mortebrume.fr)


 

Les dieux anciens ont façonné le monde de Mortebrume par deux fois. Dans les temps ancestraux tout d’abord, avec patience et amour. Ils honoraient alors les clairières et les vallées de leurs présences et prenaient part aux célébrations. Cette époque fut longue mais se termina pourtant car l’avènement des dieux célestes entraina la lente mais inexorable chute qui les poussa à mettre un terme à l’Ère de lumière que connaissaient les mortels.

Les actions destructrices des dieux anciens et de leurs serviteurs sauvages sont nommées aujourd’hui l’Aube Sombre. Cette période dura deux jours et une nuit et avait pour but de venir à bout des adeptes de plus en plus nombreux des nouveaux dieux. Ces dieux qui habitaient les cieux et dont seul le pouvoir qu’ils donnaient à leurs adeptes prouvait l’existence. Ces mêmes dieux célestes que les mortels avaient créés en croyant simplement à l’idée de leur existence. Mais l’Aube Sombre était aussi une pénitence qui devait rappeler aux derniers adeptes des dieux anciens qu’ils auraient dû se détourner eux-mêmes des raffinements subtils d’une civilisation bien trop avancée.

L’Aube Sombre fut pour les dieux anciens le second façonnage du monde. Elle entraina l’Ère d’Obscurité et les mortels survivants durent se réfugier des dizaines d’années dans le flanc de la terre pour échapper au courroux des dieux anciens et de leurs serviteurs.
Aujourd’hui, ils redécouvrent le monde extérieur mais rien ne sera plus jamais pareil. Durant des décennies, dans l’attente du pardon ou de la vengeance, les dieux furent le seul espoir de chacun et les liens du sang devinrent moins forts que ceux de l’attachement à une croyance. L’ère des races est terminée, c’est unis derrière les dieux et dans toutes leurs différences que se battront les mortels désormais.
Quatre fratries de dieux dominent le monde. Une sombre et une claire dans le panthéon des dieux anciens, une sombre et une claire dans le panthéon des dieux célestes.

Ce sont les quatre armées de Mortebrume...

Les Méléiens, dits “les Animistes”, la tribu claire du panthéon des dieux anciens.

Mortebrume - les Méléiens

Les Méléiens sont les adeptes de Mìlo, la déesse lunaire, et de ses alliés, Aphæ, le dieu du soleil et Gaïa, déesse de la fertilité, de la nature et de l’abondance. Frappés par l’Aube sombre autant que leurs ennemis, les Méléiens ont pris conscience que les dieux attendaient d’eux qu’ils empêchent un retour à la civilisation avancée que le monde avait connu durant l’ère de lumière. Ils luttent donc pour imposer le fragile équilibre qui différencie les mortels des bêtes et empêcher le retour des civilisations avancées que le monde connaissait avant l’Aube Sombre. Pour eux, technologie et science ne doivent plus jamais prendre le pas sur la nature.


Les Thanigistes, dits “le Fléau”, la tribu sombre du panthéon des dieux anciens.

Mortebrume - Les Thanigistes

Les Thanigistes sont les adeptes de la déesse Thaniglia, déesse de la brume, d’Adahé, dieu de la chair putride et de Kohimilik, dieu de l’obscurité et de la peur. Grâce à l’intervention de Thaniglia durant l’Aube Sombre, la tribu des Thanigistes est aujourd’hui la mieux représentée et la plus à même de s’imposer dans la course à la reconquête des territoires connus et inconnus. Vils, manipulateurs et machiavéliques, les Thanigistes corrompent leurs ennemis autant qu’ils les combattent car pour eux, seule Thaniglia mérite de devenir la Reine des Dieux.


Les Abelbériens, dits “les Esclavagistes”, la tribu claire du panthéon céleste.

Mortebrume - les Abelbériens

Les Abelbériens ont prêté allégeance à Babelbéreth, le dieu de la paix armée, des armes et des batailles, à Inimia, déesse claire des cieux, de la lumière du foyer et de l’Amour ainsi qu’à Thérakilion, le dieu de la médecine naturelle. Aucune tribu ne tend plus vers un retour à la civilisation que ces adeptes de l’ordre et de la hiérarchie dont le fonctionnement est basé sur le respect d’un code moral strict. Le rôle de chacun y est précisément défini à l’intérieur de trois catégories, les combattants, les maîtres civils et les esclaves. Les premiers défendent les adeptes et recrutent les esclaves, les deuxièmes maitrisent la politique et les troisièmes portent le joug qui nourrit les premiers.


Les Shiméiens, dits “les destructeurs”, la tribu sombre du panthéon céleste.

Mortebrume - Les Shiméiens

Les Shiméiens sont les adeptes du dieu Yshim-Sta, le dieu sombre de la guerre et de la destruction, d’Esna la déesse sombre du savoir et de la magie ainsi que de Binnberlach, le dieu sombre de la compromission, de la perversion et de la trahison. Les membres de cette tribu n’ont qu’un seul but, la destruction de toute forme de société, d’organisation ou de vie. Ils n’ont qu’un seul discours, les armes la violence et la sauvagerie. Si la puissance des Shiméiens réside dans la force physique des individus, leur faiblesse vient de leur petit nombre et leur désorganisation. Mais qu’adviendra-t-il le jour ou ils trouveront un vrai meneur ?