NewsLetter
/ Mise à jour de la carte le 16 novembre (rubrique Communauté) / BOUTIQUE : Le mode "Aventure" est disponible à la boutique / COMMUNAUTE : Gagnez des réductions pour les goodies en participant aux concours permanents sur le Fanforum (Communauté/ Fanforum depuis mortebrume.fr)

Les Shiméiens sont les adorateurs des dieux sombres du panthéon céleste. Ces trois principaux dieux sont :

 


Yshim-Sta, dieu sombre de la guerre et de la destruction

 

Yshim-Sta, le dieu sans âme, doit sa puissance à la dévotion fanatique de ses rares adorateurs car il est un dieu bien plus souvent redouté qu’adoré. S’il est le bras armé du panthéon céleste, il en est surtout le bras incontrôlable. Il aime par-dessus tout faire jaillir le sang et laisser derrière lui un paysage de désolation. Lorsqu’il s’incarne, sa silhouette seule suffit à provoquer un vent de panique : longue robe noire sur armure d’argent, visage allongé et blême, deux immenses trous à la place des yeux et des dents tâchées de sang. Même les autres dieux s’en méfient et le tiennent à l’écart lors des décisions importantes.


Esna, Déesse sombre du savoir et de la magie

La déesse serpent fascine les mortels par sa froide beauté et sa toute puissance. Mais ils la redoutent autant qu’elle les captive car son vrai visage est celui d’une morte aux cheveux de serpents. En tant que maîtresse du Grand Livre de la Magie Céleste, ses pouvoirs sont infinis. Elle seule détient le secret de la résurrection et celui de la vie éternelle. Pour ses décoctions complexes, elle mandate ses fils-serpents qui lui rapportent les plantes et les proies dont elle a besoin. Esna n’aime les hommes que pour le plaisir de les ensorceler. De nombreux adorateurs sont tombés dans ses filets et ont été avalés par sa bouche béante ornée de crochets empoisonnés.


Binnberlach, Dieu sombre de la compromission, de la perversion et de la trahison

Sombre comme Yshim-Sta, Binnberlach l’est assurément. Prêt à tout pour parvenir à ses fins, il n’emploie pourtant pas les mêmes méthodes. A la violence, il préfère la ruse et la tricherie. Il est capable des pires compromissions et trahisons. Il passe le plus clair de son temps à inventer des stratagèmes pour renforcer sa puissance. Grâce à son esprit pervers et brillant, il a pu se servir souvent des autres dieux parfois même à leur insu. Mais comme, désormais, ils se méfient de ses mensonges, Binnberlach se tourne vers les mortels, certes moins puissants, mais plus aisément manipulables, pour parvenir à ses sombres fins.